Brève initiation à la langue hongroise

1.

En hongrois, on prononce toutes les lettres

(C’est une règle pour les débutants. En progressant, on s’apercevra qu’il y a quand même des cas où cette règle ne s’applique pas.)

Exemple.: beszélsz (=tu parles) (prononcer: bèssélsse)                                                                     szeretlek (=je t’aime) (prononcer: sèrètlèke)

La terminaison du verbe (-sz, -lek) indique la personne, donc l’emploi du pronom personnel est inutile.

2.

L’alphabet hongrois

L’alphabet hongrois comporte 44 lettres qui permettent de former 39 phonèmes
différents.

Nous avons 4 lettres pour les mots internationaux: Q,W,X,Y. Les phonèmes représentés par ces lettres sont semblables à ceux prononcés habituellement par les locuteurs de français : q = k, x = ks, w = v et  y = i. Il reste donc 40 sons à découvrir.

Mais, pour des raisons historiques, les consonnes LY et J se prononcent de façon identique.

Dans la langue hongroise, à chaque phonème correspond une seule lettre (sauf dans le cas de LY = J déjà mentionné plus haut), donc après avoir appris l’alphabet, vous serez capable de lire et d’écrire n’importe quel texte.

Cf.  :  http://projetbabel.org/hongrois/grammaire_2.php

           http://www.hongrie.fr/langue/alphabet.htm;

3.

La longueur des sons

Tant les voyelles que les consonnes peuvent être courtes ou longues.

Voyelles courtes: a, e, i, o, ö, u, ü

Voyelles longues: á, é, í, ó, ő, ú, ű

(Diacritiques utilisés pour marquer la longueur des voyelles : accent aigu et double accent aigu.)

Le plus important est de bien distinguer les paires composées de voyelles courtes et longues :  i-í, o-ó, ö-ő, u-ú et ü-ű.

Il est important de retenir que les consonnes dédoublées doivent être prononcées plus longuement que les consonnes simples !

Pourquoi est-il important de faire la distinction entre les sons courts et les sons longs? Parce que la durée du son produit influe sur le sens du mot prononcé !      

Exemples:

              hongrois          français

                                                        

      voyelles : o – ó,  ö – ő,  u – ú  

                      kor      =      âge

                      kór      =    maladie 

                      tör       =    casser

                      tőr       =   dague

                  szurok     = goudron

                  szúrok     = je poignarde     

   

  consonnes:   l-ll, sz-ssz, p-pp

                       hal  = poisson

                       hall = il entend

                       kasza = (une) faux (outil)

                       kassza = caisse

                       ép = intact

                       épp = juste

 

4.

L’article défini

a pour les mots qui commencent par une consonne et

az    pour les mots qui commencent par une voyelle.
(En hongrois, les mots n’ont pas de genres grammaticaux !)

Exemples : a férfi = l’homme  (prononcer : aférfi

a nő = la femme  (prononcer : aneue)

az élet = la vie   (prononcer : azélette)

 

 

5.

L’harmonie vocalique

Les voyelles forment deux groupes distincts : elles peuvent être soit claires soit sombres.

    Voyelles claires: e, é, i, í, ö, ő, ü, ű

    Voyelles sombres: a, á, o, ó, u, ú

La quasi-totalité des terminaisons verbales et nominales revêtent deux formes : l’une avec une voyelle sombre et l’autre avec une voyelle claire. La règle est que les mots contenant des voyelles sombres reçoivent une terminaison avec une voyelle sombre et inversement : les mots avec des v. claires reçoivent une terminaison avec une v. claire.

5. 1 Exemples, verbes

voyelles claires                                               voyelles sombres:

 

néz (=regarder)                                             mos (=laver)

nézek     je regarde                                       mosok    je lave

nézel     tu regardes                                     mosol      tu laves

néz      il/elle regarde                                  mos        il/elle lave

nézünk   nous regardons                           mosunk  nous lavons

néztek    vous regardez                              mostok  vous lavez

néznek   ils/elles regardent                       mosnak  ils/elles lavent

Comme vous le remarquez, la forme de base des verbes hongrois est la 3e personne du singulier et non pas l’infinitif. En hongrois l’infinif est formé à l’aide d’un suffixe. A la 3e personne, il n’y a pas de terminaison, c’est la forme du dictionnaire des verbes.

5. 2 Exemples, noms

v. sombres                                                                  v. claires

 

–ban/-ben = à, dans

La terminaison –ban/-ben exprime le lieu où l’on se trouve. Elle correspond partiellement aux  prépositions « à » et « dans » en français. Exemple : Il est au musée.

a házban = dans la maison                                        a kertben = dans le jardin

az autóban = dans la voiture                                     a  füzetben = dans le cahier

-nál/-nél = chez

Exprime le lieu, sans indication sur la direction, comme dans l’exemple suivant : Il est chez son frère.

az apánál = chez le père                           a testvérnél = chez le frère, chez la sœur

a nagymamánál = chez  la grand-mère    az ügyvédnél = chez l’avocat

 

                                                  -ra/-re = sur

 Cette terminaison exprime le lieu, tout en introduisant l’idée de mouvement, comme dans la phrase suivante : Je mets le stylo sur la table.

az asztalra = sur la table                                            a székre = sur la chaise

a falra = sur le mur                                                    a földre = par terre

a csomagra = sur le colis, sur le bagage                   a bőröndre = sur la valise.   

 

Votre curiosité est aiguisée ? Vous avez envie d’en savoir plus ? Alors, pour finir, je vous propose un petit devoir : essayez de deviner comment prononcer votre prénom en hongrois. Bon courage !